Tel

01 41 31 31 31

E-mail

secretariat@rivedroiteparisetoile.com

Horaires d'ouverture

Lun - Ven : 10h - 19h

Les prothèses mammaires sont utilisées comme implants dans le cadre de chirurgies esthétiques ou reconstructrices pour augmenter le volume ou modifier la forme des seins. Avec l’évolution constante des techniques médicales et des matériaux utilisés, la durée de vie de ces implants ne cesse d’augmenter. En plus de faire un point sur ces questions, nous verrons également les différents types de prothèses disponibles et le processus à suivre pour un remplacement d’implants.

 

Durée de vie des prothèses mammaires

La durée de vie moyenne d’une prothèse mammaire se situe généralement entre 10 et 15 ans. Toutefois, cette estimation varie en fonction du type d’implant choisi (salin ou silicone), du mode opératoire pratiqué (positionnement pré-pectoral ou rétro-pectoral) ainsi que du respect par le patient des consignes post-opératoires données par le chirurgien.

Certains facteurs tels que l’apparition éventuelle de complications telles qu’une coque périprothétique (réaction fibreuse autour de l’implant) ou une rupture de l’implant peuvent également influencer la durée de vie d’une prothèse mammaire. Il est donc important de consulter régulièrement son chirurgien pour un suivi médical approprié.

Lire aussi :  Conditions de remboursement des implants mammaires

le remplacement des implants mammaires à intervalles réguliers est indispensable à long-terme

Raisons et moment du changement des prothèses mammaires

Plusieurs raisons peuvent motiver le remplacement de vos implants mammaires :

  • Usure naturelle : avec le temps, les implants peuvent se dégrader et perdre leur forme initiale. Dans ce cas, il est nécessaire de les remplacer pour maintenir un résultat esthétique satisfaisant.
  • Rupture ou fuite : bien que rares, ces complications nécessitent un remplacement immédiat des implants afin d’éviter toute infection ou migration du produit dans l’organisme.
  • Formation d’une coque périprothétique : cette réaction fibreuse autour de l’implant peut entraîner une déformation visible du sein et provoquer des douleurs. Un traitement médicamenteux ou chirurgical (remplacement de l’implant) peut être envisagé selon la gravité du cas.
  • Désir personnel : certaines patientes souhaitent changer leurs implants pour modifier la taille, la forme ou le type (salin/silicone) en fonction de leurs envies et besoins personnels.

Pour déterminer le moment idéal pour changer ses prothèses mammaires, il convient avant tout d’être à l’écoute de son corps et de consulter régulièrement son chirurgien pour un suivi médical adapté. Un examen clinique et des examens complémentaires (mammographie, échographie ou IRM) permettront d’évaluer l’état des implants et de décider si un remplacement est nécessaire.

Lire aussi :  Comment choisir la taille et la forme des prothèses mammaires ?

 

Différents types d’implants mammaires

Il existe deux principaux types de prothèses mammaires pouvant être utilisées en tant qu’implant pour une intervention :

  • Les implants salins : remplis d’eau salée stérile, ils présentent l’avantage d’être ajustables en volume au cours de la chirurgie. En cas de rupture, le liquide est rapidement résorbé par l’organisme sans danger. Cependant, leur aspect peut être moins naturel que les implants en silicone, surtout chez les patientes ayant peu de tissu mammaire.
  • Les implants en silicone : composés d’un gel cohésif plus proche du toucher naturel du sein, ils offrent généralement un résultat esthétique supérieur aux implants salins. Toutefois, leur détection en cas de rupture peut être plus difficile et nécessite une surveillance régulière par imagerie médicale.

D’autres options sont également disponibles sur le marché telles que les implants anatomiques (en forme de goutte), ronds ou encore texturés (surface rugueuse). Le choix du type d’implant doit être discuté avec votre chirurgien selon vos objectifs esthétiques et votre morphologie.

Lire aussi :  Quelle est la durée de vie des implants mammaires ?

 

Processus de remplacement des implants

Le remplacement des prothèses mammaires suit généralement les étapes suivantes :

  1. Consultation pré-opératoire : discussion avec le chirurgien pour évaluer l’état des implants actuels, déterminer la nécessité d’un remplacement et choisir le type de prothèse adapté.
  2. Intervention chirurgicale : réalisée sous anesthésie générale, elle consiste à retirer les implants usagés et à les remplacer par de nouveaux. Le mode opératoire (voie d’abord, positionnement) peut être identique ou différent du premier geste en fonction des indications cliniques et des souhaits du patient.
  3. Suivi post-opératoire : il comprend des consultations régulières avec le chirurgien pour vérifier la bonne cicatrisation et l’absence de complications. Des examens complémentaires peuvent être prescrits si nécessaire (mammographie, échographie).

 

Un suivi médical régulier auprès d’un chirurgien compétent permettra d’éviter toute complication liée aux implants mammaires, et de décider du meilleur moment pour leur remplacement. Ce suivi est indispensable et votre chirurgien esthétique de référence doit rester votre interlocuteur privilégié.

Articles recommandés