Tel

01 41 31 31 31

E-mail

secretariat@rivedroiteparisetoile.com

Horaires d'ouverture

Lun - Ven : 10h - 19h

Si l’augmentation mammaire est généralement pratiquée à des fins esthétiques, elle peut également être indiquée dans certains cas médicaux. Dans ces situations, il est possible de bénéficier d’un remboursement partiel ou total de l’intervention par la sécurité sociale. Cet article vous présente les conditions requises pour prétendre à un tel remboursement ainsi que les procédures à suivre.

 

Les différentes situations donnant droit au remboursement

Pour qu’une augmentation mammaire soit prise en charge par la sécurité sociale, il faut qu’elle réponde à des critères médicaux précis. Voici les principales situations pouvant donner lieu à un remboursement :

  • Hypoplasie mammaire sévère : Il s’agit d’un développement insuffisant du volume des seins, causant un déséquilibre morphologique important. L’hypoplasie doit être considérée comme sévère pour justifier une prise en charge.
  • Asymétrie mammaire importante : Une différence de volume notable entre les deux seins peut être à l’origine d’un complexe et engendrer des problèmes psychologiques ou fonctionnels. L’asymétrie doit être supérieure à un bonnet pour que la sécurité sociale envisage un remboursement.
  • Aplasie mammaire : Cette anomalie congénitale se caractérise par l’absence totale de glande mammaire, rendant impossible le développement naturel des seins. L’intervention chirurgicale est alors nécessaire pour permettre aux patientes concernées de disposer d’une poitrine conforme à leur morphologie.
  • Reconstruction après cancer du sein : Suite à une mastectomie (ablation totale ou partielle du sein) liée au traitement d’un cancer, la reconstruction mammaire est prise en charge par la sécurité sociale. Cette prise en charge concerne également la symétrisation du sein opposé si besoin.
Lire aussi :  Quelle taille de bonnet choisir lors de mon augmentation mammaire ?

Dans tous ces cas, il est essentiel que l’intervention soit justifiée médicalement et qu’elle ait été préalablement approuvée par un médecin-conseil de la sécurité sociale. Notez également que les interventions purement esthétiques ne sont pas remboursées.

 

Démarches et procédure pour obtenir le remboursement

Pour bénéficier d’un remboursement partiel ou total de votre augmentation mammaire, vous devez suivre une procédure précise :

  1. Consultation chez votre médecin traitant : Discutez de votre situation et de vos motivations avec votre médecin, qui pourra vous orienter vers un chirurgien spécialisé en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique.
  2. Consultation chez le chirurgien : Le praticien évaluera la pertinence de l’intervention au regard des critères médicaux requis. Si l’opération est justifiée, il rédigera un courrier à destination du médecin-conseil de la sécurité sociale pour demander une prise en charge.
  3. Examen par le médecin-conseil : Ce dernier étudiera votre dossier et rendra sa décision quant à la prise en charge ou non de l’intervention. Vous serez informé(e) par courrier postal.
  4. Réalisation de l’opération : Si la prise en charge est accordée, vous pourrez programmer votre intervention avec le chirurgien. N’oubliez pas d’informer votre mutuelle santé, qui pourrait également participer au remboursement selon les garanties souscrites.
Lire aussi :  Risques et complications possibles d'une opération des seins

Notez que cette procédure peut prendre plusieurs semaines voire mois avant d’obtenir une réponse définitive concernant la prise en charge. Il est donc important d’être patient(e) et persévérant(e).

 

Taux de remboursement et frais restants à charge

Le taux de remboursement appliqué par la sécurité sociale dépend du type d’intervention réalisée ainsi que des tarifs pratiqués par le chirurgien. Voici quelques exemples :

  • Reconstruction après cancer du sein : La prise en charge de la base par la sécurité sociale est de 100 %, incluant l’opération elle-même, les consultations pré- et post-opératoires ainsi que les éventuelles séances de radiothérapie ou chimiothérapie. Toutefois, il peut exister des dépassements d’honoraires.
  • Hypoplasie mammaire, asymétrie ou aplasie : Le taux de remboursement est généralement de 70% du tarif conventionnel fixé par la sécurité sociale. Les dépassements d’honoraires restent à votre charge, sauf si vous bénéficiez d’une mutuelle santé couvrant ces frais.

Dans tous les cas, il est important de bien vérifier les conditions de prise en charge auprès de votre mutuelle afin d’éviter toute mauvaise surprise financière. Pour obtenir un remboursement partiel ou total d’une augmentation mammaire par la sécurité sociale, il faut impérativement que l’intervention réponde à des critères médicaux précis tels que l’hypoplasie sévère, l’asymétrie importante, l’aplasie ou la reconstruction suite à un cancer

Lire aussi :  Coût de l'augmentation mammaire : tout savoir sur les frais associés

La procédure pour obtenir cette prise en charge implique  quoi qu’il en soit une consultation chez votre médecin traitant puis chez un chirurgien spécialisé qui sollicitera le médecin-conseil :  le début de votre parcours commence donc chez votre médecin habituel.

Articles recommandés